Le radis d’automne, un légume en développement

26/07/22

La Voix du maraîcher radis d'automnes daïkon radis asiatiques semis plantation irrigation stockage

Les grandes implantations de plein champ ont été faites et la saison des récoltes bat son plein. Traditionnellement, cette fin du mois de juillet marque le début des semis de navets d’automne. Mais depuis quelques années, c’est un autre légume que l’on sème de plus en plus à cette période : le radis d’automne.

Cette gamme de radis s’est fortement renforcée ces dernières années. Le radis noir, produit historique de cette gamme, a progressivement laissé sa place à des radis plus doux et plus colorés.

Ils ont beaucoup d’avantages pour les maraîcher·e·s. Très visuels sur l’étal, ils apportent de la couleur et de la diversité tout l’hiver. Ils se stockent très bien en salle. Et, chose rare, ils renforcent la gamme de légumes prêts à consommer à une période où celle-ci est peu représentée.

Leur consommation a fortement augmenté ces dernières années, en faisant un produit phare et démarquant de la gamme d’hiver.

Lire aussi :

Vente et stratégie de production

Vente et stratégie de production maraîchère

La problématique des enjeux de production des exploitations maraîchères face aux habitudes de consommation de leur client est un sujet qui revient régulièrement dans nos échanges avec les maraîchères et les maraîchers.

Faut-il vendre ce que je produis ? Ou produire ce que je vends ?

 

Au bon stade au bon moment

 

Le cycle de ce produit est rapide, ce qui est un avantage pour les rotations et la valorisation de la surface. En revanche, même s’il peut attendre plus longtemps que les petits radis botte, il ne doit pas être semé trop tôt pour ne pas développer des calibres invendables.

En règle générale, les maraîcher·e·s mettent en œuvre une à deux séries pour avoir ce produit tout l’automne et tout l’hiver.

La série de juillet est généralement réservée aux ventes d’automne.

Calendrier de plantation et récolte radis d'automne

Une conduite culturale simple mais sans droit à l’erreur

 

Pour avoir des calibres cohérents, la densité de semis préconisée est de 5 cm sur le rang et un entre-rang de 20 à 25 cm. Pour une levée et une croissance homogène, il est intéressant de rouler le semis. Un développement rapide du rang permettra de maîtriser au mieux le désherbage.

L’altise est la principale problématique de cette culture qu’elle va détruire dès la levée. Pour permettre un développement cohérent, il est important de couvrir dès le semis avec des filets anti-insectes. La culture supporte très bien la pose du filet jusqu’à la récolte.

Le développement rapide de la culture en fait une culture facile à désherber. En règle générale, un binage au stade deux feuilles permet de limiter le salissement de la culture. Le radis va vite étouffer les autres plantes sur le rang.

Irrigation un facteur clé

 

De par sa vitesse de croissance, les besoins de la plante sont importants. Il est important de maintenir le sol frais pour une levée homogène et un développement rapide. La racine pivot permettra d’aller chercher la fraîcheur relativement profond lors de la deuxième partie du cycle de la plante.

Lire aussi :

Cultures diversifiées : comment piloter l’irrigation ?

Le pilotage de l’irrigation est un enjeu majeur dans la conduite de cultures, afin de préserver rendement et qualité. L’objectif est de trouver le juste équilibre entre le ni trop, ni trop peu… Voici quelques conseils pour optimiser la gestion de l’eau.

 

Stockage et stratégie de gamme

 

Il est possible de stocker au champ le radis d’automne. Toutefois les gelées inférieures à – 2°C vont marquer les collets et détériorer les produits. De plus, les rongeurs peuvent occasionner de gros dégâts durant la période hivernale.

Il est conseillé de stocker en salle le radis une fois le calibre voulu atteint. Les conditions optimales sont une température de 2 °C et une hygrométrie de 90 %. Toutefois on peut stocker dans un local isolé et ventilé jusqu’au mois de mars sans problèmes. Pour maîtriser l’hygrométrie, le stockage dans des sacs de terreau vides donne de bon résultats.

Lire aussi :

Stockage des légumes d’hiver : gagner en rentabilité et en efficacité

Le stockage des légumes est un facteur essentiel pour diminuer les pertes et augmenter la rentabilité de l’exploitation maraîchère. Pour conserver les légumes après récolte, certains facteurs sont primordiaux. Une température et un taux d’humidité appropriés sont la base du principe de conservation.

 

Enfin pour développer ce produit il est important de construire une gamme attractive avec des formes différentes (rondes et longues) et des couleurs attractives (blanc, rouge, violet, bleu …). Trois ou quatre typologies différentes permettent en générale de faire identifier ce produit sur l’étal et permettre son développement.

 

Tout savoir sur les radis d'automne

Couleurs du radis melon d’eau (Crédit photo flickr.com)

Article rédigé par Charles Souillot - Le 26 juillet 2022

Articles connexes

L’eau : comment s’adapter pour ne pas en manquer

L’eau : comment s’adapter pour ne pas en manquer

Si ne peut évidemment pas régler le problème du réchauffement climatique à l’échelle d’une exploitation, il est possible de réfléchir à son système pour s’adapter aux changements et anticiper les évolutions à moyen et long terme. Dans un contexte d’hygrométrie de...

L’eau, ressource et enjeu stratégique

L’eau, ressource et enjeu stratégique

Plus il fait chaud, plus les besoins en eau des plantes sont importants… et plus les ressources s’amenuisent. Météo France alerte face au risque de canicule en cette fin de semaine (maximales au-dessus de 35°C couplées à des minimales supérieures à 20°C), et qualifie...

Vague de chaleur en France – Juin 2022

Vague de chaleur en France – Juin 2022

Cette fin de semaine sera marquée par une vague de chaleur importante particulièrement les vendredi 17 et samedi 18 Juin. Voici quelques réflexions pour limiter l'influence de cet épisode sur les cultures. Sous serre la majorité des cultures d'été sont en production...